Rechercher

Faut-il voir Fortnite comme un ennemi ?

Mis à jour : sept. 2

Si votre ado est inscrit sur la plateforme de jeu vidéo Fortnite, c'est qu'il fait partie des quelques 200 millions de joueurs à travers le monde.


Son immense succès tient son origine dans sa jouabilité sur différentes plateformes comme la PS4, Nintendo Switch et autres Xbox ainsi que son modèle économique : le free-to-play (gratuit avec option d'achats pour évoluer plus rapidement).


Bref, le jeu génère à lui seul 250 millions de dollars par mois de revenus à Epic Games l'entreprise fondatrice du jeu.


Un tiers lieu ou "third place"

Pour reprendre la définition de Wikipédia, les tiers-lieux sont "des environnements sociaux qui viennent après la maison et le travail. C'est une thèse développée par Ray Oldenburg, professeur émérite de sociologie urbaine à l’université de Pensacola en Floride, dans son livre publié en 1989 : The Great Good Place. Le tiers lieu s’entend comme volet complémentaire, destiné à la vie sociale de la communauté, et se rapporte à des espaces où les individus peuvent se rencontrer, se réunir et échanger de façon informelle."


Il s'agit donc d'une expérience sociale à part entière. Un adolescent de 16 ans que j'ai reçu en consultation me précisait "Quand je joue à Fortnite, c'est pas comme si je jouais à un autre jeu normal, ici je peux discuter avec mes amis de tout quand on explore la map et on fait des stratégies pour jouer. On passe de bons moments et en plus ça fait travailler la réflexion ". Ses parents avaient du mal à comprendre cet engouement que leur enfant pouvait ressentir en se connectant régulièrement. Source de conflit et de tensions pour toute la famille, adolescent et parents se sentaient incompris. Un manque de communication venait heurter les valeurs de chacun et personne n'y trouvait son compte. Ici nous avons recentré le débat sur une communication évolutive parent/ado pour permettre d'écouter les ressentis de chacun. En seconde étape, le travail s'est fait avec l'adolescent seul pour se terminer avec la mise en place de temps aménagés d'une part pour le jeu et d'autre part pour la vie de famille.


Émancipation

Le succès auprès des adolescents réside également dans l'émancipation qu'ils recherchent et la transition vers l'âge adulte. Ici pas question de se balader avec ses parents. On y retrouve ses amis, un peu comme des générations précédentes pouvaient se retrouver dans des salles de jeux d'arcade ou encore pour les plus érudits, des LAN (jeux en réseau local). Ces moments sont des instants privilégiés ou l'adolescent découvre une autonomie qu'il ne connaissait pas : la vie sans ses parents tout en conservant une sécurité de déconnexion.


La communauté

A l'instar d'autres jeux comme Counter-Strike ou World of Warcraft, Fortnite est basé sur les liens communautaire. Mais contrairement aux autres jeux vidéo, il est un réseau social indépendant. Au delà du jeu, Fortnite renforce le sentiment d'appartenance à une communauté. Selon le sociologue Guy Rocher, "Appartenir à une collectivité, c'est partager avec les autres membres assez d'idées ou de traits communs pour se reconnaître dans le « nous » ". Le sentiment d’appartenance ne peut pas se former isolément chez l’individu. Pour pouvoir partager ses idées avec les autres membres, l’individu doit être d’abord accepté et reconnu par ces derniers.

Enfants, adolescents, adultes, le besoin d'appartenance à une communauté est présent tout au long de notre vie.


Dépendance et danger

Attention toutefois au rapport que votre adolescent pourrait avoir avec Fortnite et les jeux vidéo en général. Certains signes peuvent vous alerter sur une potentielle addiction naissante : Désintérêt pour tout autre type d'activités, résultats scolaires en baisse brutale, agressivité, grosse fatigue.

L'adolescent peut rapidement se retrouver en état de souffrance psychique et de grande solitude. Lorsque le mal-être s'installe il est temps d'agir.

Optez en premier lieu pour le dialogue sans tabou et sans jugement. Laissez votre adolescent s'exprimer librement, souvent la dépendance est le signe d'un problème sous-jacent qui n'a aucun rapport avec le jeu. Utilisez votre temps de parole sans accusation mais en exprimant vos émotions qui sont liées à vos craintes.

Si la plupart du temps, mettre "cartes sur table" permet de désamorcer la problématique, n'hésitez pas à consulter si le dialogue est rompu ou que vous avez l'impression de ne pas aller dans "le bon sens".


Rappelez-vous : vous faites du mieux que vous pouvez en tant que parent et individu ! Et l'accompagnement est très efficace pour retrouver une sérénité au sein de la famille.



83 vues
CONTACT

Céline Préher - Certifiée Praticienne en hypnose adultes, enfants, adolescent.

OPEN PARK

1 rue des Eveuses

78120 RAMBOUILLET

​​

Tél : 06 17 54 55 83

preher.celine@gmail.com

SIREN : 831 053 376

  • Facebook Social Icône

Boost Yourself !

image.png

Je souhaite être contacté.e

Revenir en haut